Textes de fond agriculture

Je présente ici six textes pour le moment, un peu plus longs que ceux qui sont sur le blog :

  • La préface que j’ai rédigée sur l’installation en agriculture et les rapports entre les agriculteurs et la société, pour le magnifique livre de photos « Tous en bottes » d’Alice Bertrand et Eve Hilaire, qui vient de paraître (éditions Campagne et Compagnie).
  • Un petit livre sur les rapports entre « Agriculture, alimentation et réchauffement climatique », où l’on présente les trois types de rapport qu’ils entretiennent : l’agriculture est à la fois cause majeure, principale victime et l’une des seules solutions au réchauffement climatique
  • Une étude de synthèse sur une des menaces qui pèse sur l’agriculture, la pénurie de phosphore : « Demain, aura-t-on faim… de phosphore»
  • Un article court sur les principales problématiques de l’agriculture et l’alimentation mondiale, qui peut servir d’introduction à tout ce que j’écris sur l’agriculture: « On peut nourrir l’humanité, à condition de s’y mettre vraiment » Il est paru sur le site « Economie-matin »
  • Un article de géopolitique, paru en 2008, sur : « La nouvelle donne mondiale en matière d’agriculture« 
  • Et enfin l’introduction faite en 2010 d’un colloque co-organisé par les anciens élèves de Polytechnique, l’ENA et l’Agro, sur : « Mondialisation agricole, la fin d’un modèle« 

Tous-En-bottes- Préface de Bruno Parmentier Sur l'Installation

Agriculture Alimentation Et Réchauffement Climatique (B. Parmentier)

Demain Aura-t-On Faim… de Phosphore (12 pages)

 

On peut nourrir l’humanité (6 pages)

Géoéconomie Agriculture la nouvelle donne mondiale (29 pages)

Actes Agro X ENA 9 juin 2010- Mondialisation, la fin d’un modèle (6 pages)

3 réponses à Textes de fond agriculture

  1. Michel Martin dit :

    Heureux que vous souteniez le développement de l’agriculture de conservation intensive, parce que ce ne sont pas les résistances à cette révolution qui manquent. Un article écrit par un jeune pédologue, gilles Domenech:
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=32701
    Il tient un site « jardinons sol vivant » qui rend compte de ses expériences et relaie celles de ses contacts.

  2. Paul MINGANT dit :

    Bonjour,Merci de poser les grandes questions de fond concernant notre capacité présente et future à nourrir tous les humains. Mais que vaut l\’éloge du bon sens face à la course effrénée aux profits? Il me semble cependant que vous évoquez peu une des problématiques essentielles: celle du gaspillage des phosphates au regard de l\’épuisement inévitable des minerais. La formidable croissance de la population mondiale est fonction de la démultiplication des rendements et de l\’usage intensif des engrais. On peut sans doute nourrir plus de 9 milliard de terriens dans un siècle et plus , mais après? L\’humanité devra un jour ou l\’autre vivre avec un stock fini et circulant de phosphates, mais que fait-on dès à présent pour en limiter le gaspillage insensé?

    • Bruno Parmentier dit :

      Vous avez raison ce problème est crucial, et touche l’ingénieur des mines que je suis au départ !
      Je n’en parle probablement pas assez ; je ferai un post sur mon blog un de ces jours sur le sujet.
      Bruno Parmentier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box